Arts

Naviguer sur les médias sociaux pour les jeunes

8 septembre 2021

D’après la Mayo Clinic , à l’âge de 13 ans, 97 % des enfants sont présents, d’une manière ou d’une autre, sur les réseaux sociaux, et environ 50 % des adolescents participant à une enquête du Pew Research Center menée en 2018 affirment qu’ils le sont « presque constamment » . Au XXIe siècle, les réseaux sociaux sont devenus similaires au ciné-parc des années 1960. C’est là que se déroulent les interactions et les liens sociaux, les activités de divertissement, et existent de nombreux autres avantages . À cet effet, les parents doivent savoir ce qui convient au développement, à la sécurité et à la situation gagnant-gagnant de leurs enfants, d’autant plus que la navigation sur les réseaux sociaux est une partie importante des loisirs des jeunes.

Les réseaux sociaux ont certainement des avantages. Les adultes les exploitent pour l’usage personnel (via Facebook), ou professionnel (sur LinkedIn par exemple) et même pour des astuces de rénovation en utilisant YouTube. Et même si les réseaux sociaux ne sont pas identiques, les jeunes les utilisent de la même manière. Les médias sociaux sont un bon endroit pour rencontrer des personnes partageant les mêmes centres d’intérêt, s’exprimer en toute sécurité avec de nombreuses personnes et s’exposer à des idées ou à des cultures autres que les siennes. Il y existe de nombreuses opportunités. Les jeunes obtiennent la plupart de leurs nouvelles et des affaires courantes à travers les médias sociaux.

Or, derrière chaque aspect que les médias sociaux peuvent éclairer sur de nouvelles personnes ou expériences, est caché un côté sombre que les parents ne devraient pas négliger. Même si YouTube peut être éducatif, il peut également être un espace où les jeunes enfants visionnent du contenu inapproprié. Facebook Messenger peut être aussi un excellent endroit pour que les enfants interagissent de manière supervisée, mais seulement si leurs parents sont au courant des fréquentations de leurs enfants en ligne. Pour chaque vidéo TikTok qui enseigne les compétences phonétiques sur un air entraînant, sont engendrées des heures de distraction qui empêchent les enfants de faire des activités plus saines hors l’écran.

Conseils sur les réseaux sociaux pour les parents d’enfants d’âge primaire :

La citoyenneté et la sécurité sont des valeurs indispensables à l’usage des réseaux sociaux pour les jeunes étudiants. Il est conseillé aux parents de veiller à la configuration, à la gestion et à la supervision des comptes de leurs enfants sur les réseaux sociaux, afin d’éviter toute atteinte à leur confidentialité. L’orientation parentale est plus adéquate quand ils sont présents lors de l’accès de leurs enfants à ces plateformes. Ils peuvent donc guider et changer leurs comportements momentanément, et leur apprendre le comportement approprié à adopter. Car sur ces plateformes, il est recommandé de faire certaines choses et d’en éviter d’autres, telles que la divulgation de ses informations personnelles et la prise de contact avec des inconnus. Les parents doivent vérifier les applications et les conversations entreprises par leurs enfants. Ces compétences acquises par les enfants leur seront énormément utiles à mesure qu’ils grandiront.

Conseils pour les parents de préados (sec. 1 à sec. 3) :

Il faut encourager les préadolescents à avoir des expériences dans la vie réelle, ce qui sera particulièrement utile aux élèves à risque d’anxiété. Les parents doivent contribuer à établir des limites et des attentes avec leurs enfants préadolescents, et ceci inclut le temps d’écran, les configurations de la confidentialité de leurs comptes sur les réseaux sociaux et la présence de téléphone portable ou de tablette dans les chambres au-delà de l’heure de coucher. Les préadolescents font la distinction entre le bon, le mauvais et le mal sur les réseaux sociaux. Et avec la surveillance et la présence des parents sur ces réseaux, les parents seront proactifs et conscients des activités de leurs enfants, et pourront les juger acceptables ou intolérables.

Conseils pour les parents d’adolescents :

Il est important de permettre aux adolescents une part de confidentialité sur le web afin de renforcer le lien de confiance établi entre eux et leurs parents, mais il est quand même indispensable de leur fixer des limites raisonnables telles que le visionnage de contenu convenable et l’usage de langage juste. Apprenez à votre adolescent à éviter que son temps passé sur les médias sociaux soit aux dépens de ses activités scolaires, de ses repas, de son sommeil, etc. Veillez à lui instaurer une routine du coucher loin des appareils électroniques, tout en gardant ceux-ci loin de sa chambre. Ceci ne peut être efficace que si les parents sont l’exemple à suivre au quotidien. Ainsi, surveillez les réseaux sociaux de votre adolescent, consultez-les régulièrement (avec une périodicité hebdomadaire par exemple) et gardez le au courant, tout en discutant avec lui de vos préoccupations et doutes dans un ton non accusateur, dans un essai de comprendre son activité, ses intentions et son comportement. Ensuite, expliquez-lui en quoi son comportement est inacceptable, et que ce qu’il fait est absolument réel même si cela se passe sur Internet. N’hésitez pas à le décourager de diffuser des rumeurs ou d’attaquer la réputation des autres en ligne . Conseillez votre adolescent et parlez-lui des aspects négatifs des réseaux sociaux, comme les images irréalistes du style de vie, des personnes, du corps parfait, … dites-lui ce qui est partageable et ce qui ne l’est pas, y compris ses propres photos et celles de ses proches et ses amis.